UEMOA et AFD, en pointe sur l’amélioration de la santé de la population

La Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et l’Agence Française de Développement (AFD) relancent le Projet d’Appui à l’Extension de la Couverture du Risque Maladie (PACRM) en procédant ce 25 avril 2019 à la signature de l’avenant n°1 à la convention de financement dudit projet.

JPEG

La cérémonie, qui a eu lieu au siège de la Commission de l’UEMOA à Ouagadougou, a été coprésidée par le Président Abdallah BOUREIMA et l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, en présence notamment, du Directeur Régional Sahel de l’AFD ainsi que des Commissaires de l’UEMOA Madame Fily BOUARE SISSOKO, Filiga Michel SAWADOGO et Essowè BARCOLA.

Dans son intervention, Xavier LAPEYRE DE CABANES, Ambassadeur de France au Burkina Faso et auprès de la Commission de l’UEMOA, a indiqué que « la signature de cet avenant va permettre la relance, après plusieurs années de sommeil, du Projet d’Appui à l’Extension de la Couverture du Risque maladie (PACRM) dans les États membres de l’UEMOA. »

Ce projet, a-t-il rappelé « d’un montant de 5,4 millions d’euros, a pour finalité de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population des pays de l’UEMOA par un meilleur accès financier aux soins de santé. »

JPEG

Pour sa part, le Président Abdallah BOUREIMA a tenu à faire « une mention particulière à Monsieur l’Ambassadeur de la République française au Burkina Faso qui a tenu à être personnellement présent avec nous à la cérémonie de ce matin. Cela est la preuve de la constante sollicitude et du soutien sans cesse renouvelé des plus hautes autorités françaises à la construction et à la consolidation de l’UEMOA. »

Pour le Président de la Commission de l’UEMOA, la cérémonie de ce 25 avril 2019 « marque le couronnement d’un processus entamé depuis mai 2016. En effet, depuis cette date, tirant les leçons des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet dont la convention de financement a été signée en mai 2011, des échanges fructueux ont été engagés » entre la Commission de l’UEMOA et l’AFD.

JPEG

Ces échanges ont permis de convenir d’une prorogation de la durée du projet et de définir une modalité de mise en œuvre tenant compte des difficultés rencontrées. Et le Président de la Commission de l’UEMOA de se réjouir de « la signature de l’Avenant N°1 à la convention de financement du PACRM qui porte sur un montant global de 3,182 milliards de francs CFA pour un délai d’exécution de trois ans. Ce projet permettra à nos pays de bénéficier d’un accompagnement technique en vue de la conduite de leurs processus nationaux de mise en œuvre d’une assurance maladie efficace. Le développement de l’assurance maladie universelle constitue encore une priorité dans tous les États membres de l’UEMOA. Nos attentes pour ce projet demeurent donc grandes et sont à l’image de nos ambitions pour le bien-être des populations de notre Union » a souligné Abdallah BOUREIMA.

Source : http://www.uemoa.int/fr/cooperation-afduemoa-nouvel-envol-pour-le-projet-d-appui-l-extension-de-la-couverture-du-risque

Dernière modification : 08/05/2019

Haut de page