Pour un état des lieux des connaissances sur le religieux au Burkina Faso

Aujourd’hui, plus de soixante personnes, représentants d’associations et d’organisations confessionnelles, OSC, chercheurs des instituts du CNRST et de l’université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo, étudiants, représentants du corps diplomatique, journalistes, ont fait le déplacement pour écouter la restitution des résultats provisoires de recherches sur le fait religieux au Burkina Faso.

JPEG De gauche à droite, Dr. Roger H. Ch. Nébié, directeur de recherches en chimie, délégué général du CNRST, Dominique Dumet, directrice de l’IRD au Burkina Faso et Thierry Barbé, chef de la coopération à la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso.

Dans le cadre du Fonds Fiduciaire d’urgence pour l’Afrique (FFU) de l’Union européenne, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) ont été chargés de réaliser un « état des lieux des connaissances sur le religieux au Burkina Faso ».

JPEG ... En présence de nombreux journalistes.

Ce programme vise à valoriser des connaissances déjà produites sur les religions au Burkina Faso et à les actualiser, afin d’avoir une vue d’ensemble de la question religieuse contemporaine.

JPEG Odette Ouédraogo et Aude Nikièma, de l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) du Burkina Faso.

Cet atelier de restitution avait donc pour objectif originel de mettre en débat les premiers résultats du programme. Il visait à présenter les différents chantiers et les premières données collectées (cartographie, répertoire des ressources, revue de presse et synthèse bibliographique), et à élargir la réflexion à des pistes de recommandations opérationnelles qui ont été discutées dans la deuxième partie de l’atelier.

Dernière modification : 27/09/2018

Haut de page