OSC, récupération et valorisation des déchets au Burkina Faso : un engagement français

En 2019, l’ambassade de France au Burkina Faso consacre 213 millions de FCFA (325 000 euros) pour soutenir des OSC proposant des projets dans la collecte, le tri et le recyclage des déchets dans Ouagadougou.

COMMUNIQUE DE PRESSE

La France encourage les organisations de la société civile burkinabè en accompagnant financièrement des Projets innovants de la société civile et des coalitions d’acteurs (PISCCA) tous les ans.

Le financement PISCCA 2019 porte sur « la récupération et la valorisation des déchets dans la ville de Ouagadougou ». L’objectif du PISCCA de cette année est de s’insérer dans une dynamique de développement urbain durable, par une meilleure gestion des déchets urbains et ménagers.

En 2019, l’ambassade de France au Burkina Faso consacre 213 millions de FCFA (325 000 euros) pour soutenir des OSC proposant des projets dans la collecte, le tri et le recyclage des déchets dans Ouagadougou.

Après un appel à projets, l’ambassade de France a reçu 37 dossiers émanant de la société civile. Après étude de ces propositions, le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) a sélectionné six projets de recyclage des déchets, concernant les matières plastiques, les déchets alimentaires, les ordures ménagères et informatiques :

  • Création d’un centre de tri et de valorisation des déchets pour du charbon vert par l’association Africa Ecologie ;

JPEG

  • Valorisation des déchets à travers la collecte et la vente des déchets alimentaires séchés aux éleveurs par la Fédération des associations de Ramasseurs des Ordures Ménagères du Faso (FROMF) ;

JPEG

  • Mise en place d’une unité de production de carburant-diesel et d’objets utilitaires à base de déchets plastiques par l’association Sachets Woogba Ouagadougou Paagba (SWOP) ;

JPEG

  • Création d’un centre pilote de valorisation des ordures ménagères en briquette de charbon bio et de compost dans la commune urbaine de Boulmiougou par l’association Leadership Innovation et Entreprenariat (L.I.E.N) ;

JPEG

  • Reconditionnement du matériel informatique dans des bidons avec les enfants des écoles défavorisées par Ouagalab  ;

JPEG

  • Collecte et valorisation plastiques pour la création de bancs par la coopérative Yamba-D-Tansformateurs de déchets plastiques.

JPEG

Le mardi 6 août, les porteurs de ces six projets ont été reçus par les responsables du Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France pour la signature des conventions de financement.

Dernière modification : 06/08/2019

Haut de page