Les tirailleurs, avant, pendant et après la Première Guerre mondiale

Aujourd’hui 20 septembre, nous commémorons la Journée du tirailleur sénégalais, lien historique, mémoriel et patrimonial entre nos anciens et les nouvelles générations de militaires en Afrique de l’Ouest et centrale. C’est l’occasion de mettre en lumière l’exposition "Caravane de la mémoire : les tirailleurs sénégalais, avant, pendant et après la Première Guerre mondiale " du musée des Troupes de marine de Fréjus.

JPEG

Inaugurée à l’occasion de la commémoration des combats de Bazeilles, cette exposition présente la guerre de 1914-1918 qui a fait évoluer significativement les rapports entre les Africains et les Européens. Labellisée « Mission du Centenaire » de la Grande Guerre, l’exposition se développe sur 38 panneaux autour desquels sont disposés différents objets (uniformes, armes, tableaux, etc).

En trois temps, l’exposition présente tout d’abord l’histoire des empires africains, l’image des Africains en France et de la France en Afrique ainsi que l’utilisation des tirailleurs sénégalais dans les différentes batailles, avant 1914.

La partie centrale, traitant de la Grande Guerre, est consacrée à trois lieux emblématiques pour les troupes coloniales au cours du conflit – Fréjus, Mora au Cameroun et le Chemin des Dames – et évoque les divers aspects de la vie des tirailleurs sénégalais pendant la guerre.

Enfin, une dernière partie détaille la période de l’entre-deux-guerres 1919-1939, avec notamment la campagne de dénigrement intitulée la « honte noire », la transformation de l’image du Noir dans la société française et du Blanc dans la société africaine, avec une attention particulière pour l’action de Lucie Cousturier dans l’aide qu’elle a apportée aux tirailleurs sénégalais.

Exposition « Caravane de la mémoire : les tirailleurs sénégalais, avant, pendant et après la Première Guerre mondiale »
Musée des Troupes de marine – Fréjus.
Puis exposition itinérante
Jusqu’au 30 juin 2019

Dernière modification : 20/09/2018

Haut de page