Les femmes du secteur minier au Burkina Faso soutenue par la France

L’ambassade de France soutient la société civile Burkinabè dans le cadre de projets aurifères. Elle a signé une convention ce vendredi 30 août avec l’Association des femmes du secteur Minier au Burkina Faso (AFEMIB).

JPEG

L’ambassade de France soutient la société civile Burkinabè dans le cadre de projets aurifères. Elle a signé une convention ce vendredi 30 août avec l’Association des femmes du secteur Minier au Burkina Faso (AFEMIB).

JPEG

D’un montant de 49 995 €, ce financement permettra de financer des activités comme : l’appui à l’autonomisation des femmes du site d’orpaillage de la commune de Boudri, la réalisation d’un documentaire sur les femmes exerçant dans le secteur minier à Diakoudougou, la sensibilisation autour de l’orpaillage et de l’usage du mercure en vue de la réduction de la pollution et de la préservation de l’environnement et de la santé humaine, un plaidoyer pour la prise en compte des femmes dans la gestion du fonds minier de développement local dans trois communes minières : Bagassi, Houndé et Bana.

JPEG

Ce projet s’insère dans le « Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain » (FSPI) qui financera pour l’année 2019 des projets dans « l’appui à l’encadrement du secteur aurifère artisanal ».

Dernière modification : 30/08/2019

Haut de page