Le "Pocket park" : entre création artistique et respect de l’environnement

Depuis avril 2020, une série d’ateliers participatifs, dont le « Studio Poubelle » ont été lancés sous la direction des designers Kader Kabore​ et Sahab Koanda. Les participants conçoivent des poubelles en matériaux recyclés et réutilisables, adaptés au plein air et respectant les règles sanitaires.

JPEG

Projet d’espace vert en réponse à la densification urbaine, Pocket Park - le « parc de poche » – en français, veut penser l’écologie et l’urbanisme dans une vocation créative et collective. Il entend lier création artistique et respect de l’environnement.

Dans le cadre de son dispositif "appui aux opérateurs de la société civile Afrique et Caraïbes", le projet Pocket Park bénéficie en 2020 du soutien de l’Institut français.

Ce projet d’espace vert a été lancé en 2018 par l’association JUMP (Jeunesse unie pour un mouvement positif) sur des parcelles réduites ou abandonnées en réponse à la densification urbaine dans le quartier de la Patte d’Oie à Ouagadougou.

L’association JUMP introduit dans le dialogue public une réflexion sur les modes de consommation en rassemblant des jeunes professionnels de différents domaines : architectes, designers, informaticiens, danseurs, jardiniers, sociologues, soudeurs etc.

En cette période où les grands évènements culturels ne sont pas envisageables, le Pocket Park se développe afin de maintenir du lien social et durable avec la population burkinabè.

Depuis avril 2020, une série d’ateliers participatifs ont été lancés, dont le « Studio Poubelle ». Sous la direction des designers Kader Kabore​ et Sahab Koanda, les participants conçoivent des poubelles en matériaux recyclés et réutilisables, adaptés au plein air et respectant les règles sanitaires.

Pocket Park se poursuivra en octobre 2020 en Éthiopie avec un atelier « Hands on the Pocket Park » mené sous la direction de Michaela Solnická, architecte, et Souleymane Ladji Kone, co-fondateur de JUMP.

De Ouagadougou à Mekelle, le projet Pocket Park soutient la coopération transafricaine et met en réseau des architectes et des designers africains. Un vaste programme qui vise à promouvoir le verdissement, les liens communautaires, la sécurité et à poursuivre l’assainissement des réserves urbaines.

Dernière modification : 13/05/2020

Haut de page