La France soutient les veuves et les orphélins burkinabè à travers le projet Go PAGA

L’ambassade de France au Burkina Faso a décidé de soutenir « Go PAGA », un projet d’appui et d’accompagnement des familles des FDS morts au combat dans la lutte contre le terrorisme, notamment à leurs femmes et à leurs enfants.

JPEG - 146 ko
Mme Laurence Arnoux , COCAC et Mme Fadima Kambou, Promotrice de Go PAGA

« Je me suis alors demandé ce que je pouvais faire, à mon niveau, avec mes compétences pour contribuer à quelque chose, pour me sentir utile à mon pays ». Un effort de guerre qui porte aujourd’hui un nom : « Go PAGA », nous confie Fadima Kambou, promotrice de cette initiative denommée Go PAGA.

JPEG

Ce projet apporte un suivi psychologique et organise des apprentissages
de métier au profit de ces veuves, pour leur autonomisation et une prise en charge de leurs enfants.

Une des grandes satisfactions de Go PAGA, "est liée au fait que le commandement militaire a bien voulu que le projet soit élargi à toutes les veuves et orphelins des militaires tombés au combat. Et ça ne fera que renforcer la cohésion au sein des forces armées nationales et le lien Armée-Nation", estime le lieutenant-Colonel Evrard SOMDA.

Voici les 4 pilliers de Go PAGA :

  1. l’ AUTONOMISATION : Go PAGA est un accompagnement vers une autonomie complète des veuves de militaires par l’apprentissage d’un métier, une réorientation ou une consolidation des acquis, la poursuite d’études à valeur ajoutée. Plus largement, il s’agit d’un projet d’accompagnement pilote pour essaimer une nouvelle approche d’empowerment au féminin ;
  1. l’ ENTERRORISME : Go PAGA s’inscrit comme un moyen de lutte contre le terrorisme en influant positivement sur le moral des militaires, rassurés de savoir leur famille à l’abri au cas où. Il renforce l’engagement des troupes au combat ;
  1. La RÉINSERTION SOCIALE : Les veuves sont souvent stigmatisées par les belles familles et socialement fragilisées. Go PAGA travaille à leur redonner toute leur place dans la société et lutte contre un isolement contraint qui alourdit leur deuil et celui de leurs enfants ;
  1. La SOLIDARITE NATIONALE : Des Burkinabé, conscients du poids du devoir des militaires et touchés par le sort de leurs veuves et leurs enfants, se manifestent spontanément pour contribuer, à leur façon, au projet.

La restitution de Go PAGA et son lancement national a eu lieu le 4 juin 2021.

JPEG - 92.9 ko
Mme Laurence Arnoux , COCAC et Mme Fadima Kambou, Promotrice de Go PAGA

Cette cause très noble ne peut que bénéficier des appuis conjoints de l’ambassade de France et de l’AFD au Burkina Faso, très soucieuses et engagées pour le bien-être des burkinabè. Cela s’est matérialisé par une signature de convention entre la conseiller de coopération de l’ambassade Mme Laurence Arnoux , COCAC et Mme Fadima Kambou, Promotrice de Go PAGA.

JPEG - 103.8 ko
Mme Laurence Arnoux , COCAC et Mme Fadima Kambou, Promotrice de Go PAGA avec la présence de Mme Nathalie Kerjean-Pasquier, épouse de l’attaché de défense

Dernière modification : 07/10/2021

Haut de page