La France et le CITO luttent contre l’extrémisme violent au Burkina Faso

Ce vendredi 20 juin 2020, M. Houcine Dahmane, Conseiller régional de coopération pour l’Afrique de l’Ouest, a signé une convention de subvention de plus de 3 millions francs CFA afin d’appuyer le Carrefour International de Ouagadougou (CITO) dans la promotion du projet théâtral « Mirages et perditions » au Burkina Faso et au Mali.

JPEG - 109.5 ko
Signature de convention ambassade de France et le CITO
De gauche à droite : M. Martin Zongo (Administrateur du CITO), M. Houcine Dahmane, CRAO et M. Ildevert Meda, comédien et dramaturge

Cette subvention de l’ambassade de France sera dédiée à appuyer la diffusion du spectacle de théâtre « Mirages et perditions » du CITO dans la région ouest-africaine, et à la réalisation et la diffusion d’un spot télé sur les chaînes de télévision.

La problématique du terrorisme reste d’actualité sur le territoire burkinabè, et c’est dans ce contexte que le CITO et des instituts partenaires (IMAGINE, SCBF, la Fédération du Cartel) ont initié un projet, dont l’objectif est d’apporter une contribution culturelle à la compréhension du phénomène de l’extrémisme violent au Burkina Faso et au Mali.

Ce projet vise d’une part à sensibiliser la jeunesse et la prémunir du danger des mirages du terrorisme et de l’extrémisme violent, et d’autre part, constitue une invitation à la mobilisation et à l’implication des leaders coutumiers et religieux, afin qu’ils assurent le relais de la sensibilisation auprès de leurs communautés, notamment les jeunes.

Le spectacle « Mirages et perditions » était à l’affiche du 21 mai au 20 juin 2020 au CITO à Ouagadougou, et se poursuivra très prochainement dans d’autres localités du Burkina Faso et du Mali.

Dernière modification : 30/06/2020

Haut de page