La France et le Burkina Faso, un partenariat renouvelé

La stratégie de l’AFD au Burkina Faso a connu en 2019 des évolutions majeures, définies conjointement avec le gouvernement du Faso. Celui-ci souhaite en effet orienter davantage de financements dans la zone de son Programme d’urgence Sahel (PUS) tout en maintenant un effort soutenu sur les leviers de la croissance et la délivrance des services essentiels à la population sur l’ensemble du territoire. L’année 2020 sera l’illustration de cette stratégie rénovée.

JPEG

L’Agence Française de Développement (AFD) poursuit ainsi son soutien historique aux secteurs de l’éducation-formation, de l’eau et de l’assainissement, de l’énergie, du développement local et de l’agriculture, dans le cadre des politiques sectorielles arrêtées par le gouvernement du Faso. Mais elle intègre de façon croissante une composante de réponse à la crise dans ses financements, mise en œuvre par les acteurs publics ou ceux de la société civile, avec pour finalité de fournir des appuis directs à la population et de renforcer les institutions.

L’AFD concentre désormais ses appuis dans l’arc frontalier Nord et Est du pays (zone du PUS), ainsi qu’à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso en raison de leur poids démographique et économique.

L’AFD a été portée dans cette stratégie renouvelée par un montant historique de financements, de 169 M€ (111 milliards de FCFA) en 2019, auxquels s’ajoutent les ressources que lui délèguent le Partenariat mondial pour l’éducation et l’Union
européenne.

JPEG

L’année 2020 sera l’illustration de cette stratégie rénovée. Elle permettra le déploiement de programmes pour l’emploi, l’éducation et la cohésion sociale au nord du pays. Elle verra également le lancement de travaux structurants par L’État burkinabè et ses entreprises publiques sur financement de l’AFD :

  • Une nouvelle centrale photovoltaïque de 40MW à Ouagadougou dans le cadre du programme solaire Yeleen, et des travaux de densification du réseau électrique dans les régions du nord et de l’est du pays ;
  • Des infrastructures d’adduction d’eau potable à Ouahigouya, depuis le barrage de Guitti à 60 km de la ville, et à Bobo-Dioulasso ;
  • Des travaux d’aménagement urbain (voirie, centres de santé, écoles, centres culturels et sportifs) dans les quartiers de Tampouy et Grand-Est de Ouagadougou.
  • Par ailleurs, notre action continuera d’être guidée par l’appui à la décentralisation, et l’accent porté sur l’accompagnement des populations les plus vulnérables.

Vous pouvez découvrir toutes les actions de l’AFD en téléchargeant la plaquette AFD :

PDF - 5.6 Mo
(PDF - 5.6 Mo)

Dernière modification : 06/02/2020

Haut de page