Journée internationale de la Francophonie, discours de monsieur l’ambassadeur

Lors de la soirée culturelle de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars 2019, monsieur l’ambassadeur de France au Burkina Faso a pris la parole et prononcé ces quelques mots.

JPEG

Messieurs les ministres,
Monsieur le secrétaire permanent,
Mesdames et messieurs les ambassadeurs, chers collègues,
Chers amis,

C’est un honneur de prendre la parole devant vous ce soir au nom du Groupe des ambassadeurs francophones et de m’associer à cette initiative du Secrétariat permanent de la commission nationale de la francophonie.

Comme vous le savez, le 20 mars est la date anniversaire de la création à Niamey de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), devenue Organisation internationale de la Francophonie. C’est l’occasion pour nous tous de nous retrouver dans cette communauté de la francophonie, une communauté de 274 millions de personnes réparties sur 5 continents, qui partagent une langue, le français, comme langue maternelle, comme langue d’apprentissage, comme langue officielle, ou comme langue de culture, tout simplement. Au Burkina Faso, elle tout cela à la fois et votre pays, monsieur le ministre, en est un magnifique porte drapeau.

Le pouvoir de la langue française c’est la diversité enrichissante qu’elle représente dont cette salle en est l’image et sur son pouvoir de créer le trait d’union au sein de notre communauté… Comme l’a dit le Président Macron le 20 mars dernier dans son discours sur la francophonie : « ce qu’on appelle aujourd’hui la francophonie ce n’est pas cet espace incertain à la périphérie de la France laquelle en serait le centre, c’est la langue française elle-même qui est devenue le centre de toutes les nations et de tous les peuples où elle a fait souche dans sa variété étourdissante ». De cette richesse naît sa capacité à « devenir cette langue qui raconte le monde de demain ».

JPEG

L’ambassade de France est fière de soutenir le ministère de l’éducation nationale et celui de la culture dans leur travail de promotion de la langue française. Ainsi, nous avons récemment mis en œuvre un projet dit « environnement francophone au Burkina Faso », qui appuie le réseau des 34 CELPAC, les centres de lecture publique et d’animation culturelle, avec un soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie. Chacune de ces bibliothèques, sur l’ensemble du territoire national, sera dotée en 2019 de fonds de livres adaptés pour la jeunesse. Ce projet accompagne aussi les artistes burkinabè en aidant à tisser des liens avec les structures susceptibles d’accueillir leurs spectacles. Notre langue française est là aussi le fil, le trait d’union de ces carrières.

Avec le ministère de l’éducation, nous œuvrons à améliorer la formation des enseignants dans les langues d’enseignement du Burkina Faso car un professeur mieux formé, ce sont de meilleurs résultats obtenus par les élèves.

JPEG

La semaine de la langue française a recouvert des festivités diverses, mises en œuvre par l’Institut français et divers partenaires burkinabè : hier, a été inaugurée une bibliothèque au sein du collège Sainte-Marie de Yagma en présence des autorités du ministère de l’éducation national et de l’alphabétisation et du ministère de la culture, des arts et du tourisme ; des concours d’écriture, de poésie, ouverts à tous les jeunes et moins jeunes de Ouagadougou ; des spectacles : ce soir et demain du cinéma en plein air à la médiathèque municipale ; demain, une lecture en musique du magnifique livre de Laurent Gaudé, le Soleil des Scorta, samedi le roman du congolais In Kofi Jean Bofane, Mathématiques congolaises, pour la première fois mis en scène par la Compagnie le Ruminant. Et toute la semaine dans de nombreuses écoles du Burkina faso, des dictées, des concours pour donner le goût de lire, pour créer avec cette langue, pour argumenter mieux…. En bref, pour favoriser l’émergence de citoyens mieux informés et plus imaginatifs pour l’avenir.

Je vous remercie.

Journée de la Francophonie

Hôtel Silmandé – 20 mars 2019

Dernière modification : 21/03/2019

Haut de page