Commémoration des combats de Bazeilles à Ouagadougou

Bazeilles est devenu le symbole des troupes de marine. L’anniversaire de Bazeilles est commémoré chaque année dans tous les corps de troupe de France et d’Outre-mer et sur les lieux mêmes de la bataille. A cette occasion, le Lieutenant-colonel Emmanuel PASQUIER, attaché de défense, Chef de la mission de coopération de défense a convié quelques officiers militaires burkinabè et des pays de l’union européenne et d’autres invités à sa résidence, en la présence de l’ambassadeur Luc Hallade. Ci-dessous son discours.

Monsieur l’ambassadeur,
Mon Général,
Chers invités,

Nathalie et moi sommes ravis de vous accueillir au sein de la Villa Bazeilles. Elle porte le nom d’un événement qui nous rassemble ce soir.

JPEG JPEG
La mission de Défense de l’ambassade, que j’ai l’honneur de commander depuis maintenant un peu plus d’un an est composée principalement de Marsouins et Bigors, cadres des Troupes de Marine, l’une des 8 subdivisions (ou arme) qui composent l’armée de terre. Chaque arme s’appuie pour ses traditions et sa cohésion sur un saint patron et parfois sur un combat fondateur.

Bazeilles est un petit village de l’est de la France et qui vécut et subit des combats en 1870 lors de la guerre entre la France et l’Allemagne. Ces combats ont lieu quelques jours avant l’abdication de l’Empereur Napoléon III.

Je vous propose d’écouter le récit officiel des combats de Bazeilles :

Nous sommes un peu loin de la date anniversaire de Bazeilles (31 août/01 septembre), mais nous commémorons également la St Maurice (St patron de l’Infanterie en date du 22 septembre pour le CNE Cyril DIAZ), la St Michel (St patron des parachutistes pour nombre d’entre nous qui avons tous ressenti la même émotion en passant par la portière…), la St Raphaël (St patron du renseignement), la St Gabriel (St patron des transmetteurs pour l’ADC Pascal BIDAINE et des diplomates pour vous monsieur l’ambassadeur) le 29 septembre. Et puis mi octobre, cela nous paraissait plus raisonnable face aux impondérables de la météorologie africaine !!

En 1870, la France était en guerre, aujourd’hui le Burkina est en guerre contre un ennemi ne respectant aucune règle de la guerre.

Aujourd’hui, les Forces Armées Nationales du Burkina Faso payent un lourd tribu comme la France en 1870 quand elle combattait sur son sol.
{{}}
Aujourd’hui, les Forces Armées françaises sont aux côtés de leurs frères d’armes burkinabè, comme autrefois, les Voltaïques combattaient sur le sol français.
Pour tous ces soldats d’hier et d’aujourd’hui, morts pour des valeurs fortes et l’amour d’un drapeau, je vous demande de bien vouloir respecter une minute de silence.

Je vous remercie

Remise calots TDM ;
Monsieur l’ambassadeur,
Mon Général,
Chers invités,

Avant de passer au côté convivial et festif de cette soirée, je vais encore accaparer quelques instant votre attention.

Je vous ai parlé tout à l’heure des diverses armes composant l’armée de terre. J’ai oublié de vous dire que les Troupes de Marine avaient pour St Patron Dieu lui-même, Dieu apostrophé par le Père de Foucault dans le désert saharien, à la fin du XIXème siècle, alors que des troupes coloniales arrivaient à son secours.

Parmi nos autres traditions et objets propres à notre arme, je voudrais évoquer notre calot de tradition, celui que je porte actuellement sur la tête. Ce calot peut être porté par tous ceux qui servent sous le signe de l’ancre d’or, symbole représentant notre arme.

Aussi, je voudrais profiter de cette soirée pour mettre à l’honneur 2 de mes cadres, qui ne sont pas Troupes de Marine, mais qui le mériteraient. Ils sont dans l’esprit des Troupes de Marine.

Je demande au LCL Philippe QUEMERAIS et à l’ADC Pascal BIDAINE de me rejoindre.
Le LCL QUEMERAIS, de l’armée de l’Air et de l’Espace sert actuellement comme conseiller auprès du CEMAA burkinabè, après avoir déjà servi 3 ans comme coopérant au Mali. Au-delà de son poste de coopérant, il s’investit au profit de la communauté ouagalaise en animant une troupe de scouts appelée Wagascouts. J’ai plaisir à lui remettre ce calot des Troupes de Marine qu’il pourra porter avec fierté lors de toute activité de tradition ;

L’ADC Pascal BIDAINE est mon assistant et travaille au plus près de moi au sein de l’ambassade. Il s’est parfaitement adapté à cet environnement original et nouveau composé de diplomates, d’agents civils, de militaires de diverses nationalités et de la population burkinabè. Au-delà de son poste d’assistant, il s’investit pour animer Wagarando, sortie mensuelle qui nous permet d’aller à la rencontre de la campagne et de la population burkinabè toujours aussi accueillante. J’ai plaisir à lui remettre ce calot des Troupes de Marine qu’il pourra porter avec fierté lors de toute activité de tradition ;

Avant de vous rendre votre liberté, je voudrais remercier devant vous Nathalie qui m’accompagne tous les jours et qui est à mes côtés dans la mission passionnante et oh combien prenante qui est la mienne, et qui s’est investie sans compter pour la parfaite organisation de cette belle soirée. Merci mon cœur.

Bonne soirée à tous
Et au Nom de Dieu !
Et par St Michel !

Lieutenant-colonel Emmanuel PASQUIER
Attaché de défense
Chef de la mission de coopération de défense
JPEG
JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG

Dernière modification : 21/10/2021

Haut de page