Appel à candidatures : Prix des droits de l’homme 2018

Le Prix des droits de l’Homme de la République Française « Liberté-Égalité-Fraternité », remis par le Premier ministre du Gouvernement français, est ouvert aux candidatures.

Ce Prix, créé en 1988, est destiné à récompenser et à permettre de mener à bien, en France ou à l’étranger, des actions individuelles ou collectives de terrain, sans considération de nationalité ou de frontières, qui œuvrent à la promotion ou à la protection des droits de l’Homme.

En 2018, à l’occasion du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du 20ème anniversaire de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, la CNCDH a choisi de distinguer des personnalités ou des organisations s’étant illustrées dans leur pays, pour la défense et la promotion des droits de l’Homme, particulièrement celles qui sont inquiétées ou persécutées pour ces raisons. Les organisations non gouvernementales ou les candidats individuels, devront soumettre un dossier de candidature présentant leurs actions, menées en France ou à l’étranger, de promotion ou de protection des droits de l’Homme, ainsi que le projet qu’ils ou elles souhaitent mettre en œuvre.

Un ou une défenseure des droits de l’Homme est quelqu’un qui défend n’importe quel droit fondamental en son nom propre ou au nom d’une personne ou d’un groupe de personnes. Les défenseurs cherchent à promouvoir et protéger les droits civils et politiques ainsi qu’à promouvoir, protéger et mettre en œuvre les droits économiques, sociaux et culturels, comme les droits collectifs.

Peut donc déposer une candidature toute personne individuelle ou toute organisation non gouvernementale qui intervient pour protéger ou promouvoir la cause des défenseurs. Peuvent également candidater les personnes ou associations qui s’occupent de protéger les droits de certaines catégories de personnes, par exemple les femmes, les enfants, les autochtones, les réfugiés et les déplacés ainsi que les minorités nationales, linguistiques ou sexuelles.

Cinq lauréats seront invités à Paris pour la cérémonie officielle. Ils se verront remettre une médaille et se partageront la dotation globale de 70.000 euros allouée par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, et destinée à mettre en œuvre leurs projets. Les cinq lauréats suivants se verront décerner une médaille de « mention spéciale » par l’ambassadeur de France dans leur pays d’origine.

Les candidatures devront se conformer au règlement du Prix

Le dossier de candidature, rédigé en langue française, doit comporter :
a) une lettre de candidature présentée et signée par le président ou le responsable légal de l’ONG opératrice, ou par le candidat individuel ;
b) le dossier de candidature, joint au présent appel à candidatures et téléchargeable sur le site de la CNCDH : http://www.cncdh.fr/fr/prix/prix-des-droits-de-lhomme .
Ce dossier présente, en détail, les actions menées par le défenseur des droits de l’Homme, association ou personnalité individuelle.
c) Le cas échéant, une présentation de l’ONG opératrice (statuts, réalisation, etc.).
d) Les coordonnées postale et bancaire de l’ONG ou du candidat individuel.

Les candidats devront impérativement adresser leur dossier complet, avant la date limite de dépôt du 15 octobre 2018, au Secrétariat général de la Commission :
TSA 40 720 – 20 avenue de Ségur, 75 007 PARIS – France
ou par e-mail : cncdh@cncdh.pm.gouv.fr

Après proclamation des résultats par le jury, le Prix 2018 sera solennellement remis à Paris, par le Premier ministre, ou un autre ministre de la République française, autour du 10 décembre 2018.

Word - 1.1 Mo
(Word - 1.1 Mo)

Dernière modification : 12/11/2018

Haut de page